Grand exercice de redevabilité pour le ministre Ouédraogo !

Posted on by Grégoire Philippe Bazié

Que l’on soit de la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL) ou du ministère de l’énergie, la présente période, celle généralement des délestages, est difficile pour les communicants. Mais, c’est aussi un moment indispensable pour rassurer sur ce qui est fait quotidiennement pour répondre aux besoins sans cesse croissants des citoyens dans un contexte de déficit chronique. Et c’est ce quoi le ministre de l’énergie, Dr Ismaël Bachir Ouédraogo va se prêter ce mardi 12 février à l’émission de redevabilité  de la RTB ‘’Dialogue citoyen’’.

Cela fait un peu de 13 mois que Ismaël Bachir Ouédraogo dirige le ministère de  l’énergie  du Burkina Faso. Il fait partie de ces ministres dont la reconduction  dans le gouvernement Marie Joseph Christophe Dabiré I n’a surpris aucun observateur avisé, tant l’homme fait preuve d’engagements à tous les niveaux pour tenir les engagements du président Roch Marc Christian Kaboré dans le secteur vital de l’énergie.

«Notre volonté de rendre l’énergie disponible et accessible pour tous les Burkinabè des villes et des campagnes est le moteur qui nous fait avancer vers l’avenir avec sérénité. L’année 2019 sera une année de bataille pour l’atteinte des objectifs du PNDES au sein de mon ministère. Il s’agira d’aboutir à un coût du kilowattheure compétitif au plan sous régional en privilégiant les énergies renouvelables.

Pour cela nous allons lancer en début d’année le projet Backups solaires en collaboration avec la Suède. Ce projet va permettre aux ménages et aux PME/ PMI de s’équiper en solaire en payant à tempérament à travers des mécanismes de « crédit revolving ». Nous avons également obtenu du fond vert climat, le financement pour la construction et le déploiement de mini-réseaux solaires dans 100 villages du Burkina Faso en cette année.

Pour que les Burkinabè ne vivent plus les mêmes calvaires que les années précédentes pendant les périodes de pointe, la SONABEL va renforcer ses capacités de 50 Mw», soutenait-il dans son message de nouvel an.

Bilan de la mise en œuvre des engagements présidentiels

Ce message, il devrait d’une manière ou d’une autre, le répéter ce mardi 12 février dans l’émission ‘’Dialogue Citoyen’’ de la Télévision nationale  dont il est l’invité.

On l’imagine déjà, l’engagement de l’ancien Premier ministre Paul Kaba Thièba de ‘’mettre fin aux délestages en 2019’’ sera évoquée par les confrères de la TNB qui ne manqueront d’aborder de façon générale les engagements énergétiques du quinquennat Kaboré.

«Le secteur de l’énergie joue un rôle moteur dans l’éclosion du développement socio-économique réel de notre pays. (…) C’est pourquoi je prends l’option claire d’une transition  énergétique  vers les énergies vertes  et renouvelables  avec singulièrement  une orientation  radicale vers l’énergie solaire. Dans cette  vision, l’objectif affiché  est d’atteindre au terme  de mon mandat :

-le taux de couverture en électrification de 85% sur l’ensemble du territoire ;

-le doublement du nombre d’abonnés à la SONABEL de l’ordre  de 500 000 à 1 000 000 abonnés et l’augmentation de la puissance installée de 300 MW à 1000 MW ;

-la disponibilité permanente des hydrpcarbures sur toute l’étendue du territoire national ;

-la promotion de l’utilisation de l’énergie thermique d’origine solaire et bioénergétique», peut-on lire dans le programme présidentiel  destiné à porter d’ici à 2020 le taux de couverture en électricité de 85%.

Ce sera donc l’occasion pour Dr Ouédraogo de faire le point de la mise en œuvre de ces engagements du président du Faso et d’annoncer les perspectives.

Grégoire B. Bazié

Burkina Demain

About the Author

Leave A Response