Ministère de la Culture : Abdoul Karim Sango fait le bilan de son action !

Posted on by Grégoire Philippe Bazié

Une semaine après avoir été reconduit à la tête du ministère de la culture, des arts et du tourisme (MCAT), Abdoul karim Sango a animé ce 12 février 2019 à Ouagadougou, une conférence publique pour rendre compte de son action à la tête du département après y avoir passé une année. La conférence s’est articulée autour de quatre points clés : la vision exprimée, l’exigence du respect des règles de bonne gouvernance, le bilan des actions menées, et les perspectives.

L’année culturelle, artistique et touristique 2018 a été particulièrement riche en activités. Mais malgré les acquis engrangés, les défis restent nombreux selon le ministre Abdoul karim Sango. D’abord, rappelant la vision imprimée, le ministre a souligné qu’elle repose sur l’idée que la culture est pour toutes sociétés l’élément vital sur lequel doit reposer le développement. Il a rappelé aussi que les grands penseurs africains ont démontré que la route du développement passe par la route de la culture.

S’agissant des règles de bonne gouvernance, le ministre Sango a souligné que la performance de toute organisation publique ou privée dépend de la qualité des ressources humaines dont elle dispose. S’est ainsi que le chef de ce département a martelé en ces termes « j’exige le respect strict du devoir de loyauté et de neutralité, principe fondamentale du droit public de la fonction publique… ». Il ajoute que chacun de ses collaborateurs sera jugé selon ses performances et ses capacités managériales. Il s’agit de privilégier la gestion participative et le dialogue social au sein du ministère mais aussi d’améliorer la gestion des ressources financières mise à la disposition du département.

Tenue de l’édition 2018 de la SNC

Dressant le bilan des activités menées au niveau de la culture et du tourisme, au cours de l’année 2018, le premier responsable du département a noté : la ténue de l’édition 2018 de la Semaine nationale de la culture (SNC) du 24 au 31 mars 2018, à Bobo Dioulasso, l’adoption de l’arrêté portant statut de l’artiste, le financement de 15 films pour un montant d’un milliards de FCFA, une cartographie des sites touristiques, la délivrance de près de 252 licences d’entreprises et 10 établissements d’hébergement touristique classés, une progression de 4,5% des arrivées du tourisme interne, …

Les perspectives majeures pour 2019 sont : l’organisation de la 26ème édition du FESPACO et la célébration de la cinquantenaire de la biennale, l’organisation de la 15ème édition de la foire internationale du livre de Ouagadougou, la mise en œuvre du Programme d’appui aux industries créatives et à la gouvernance de la culture au Burkina Faso (PAIC-GC), la mise en place d’un mécanisme de facilitation d’accès au visa, l’opérationnalisation de la fusion SNC et la Maison de la culture de Bobo Dioulasso,…

Toutes ces interventions confortées devraient permettre de capitaliser une contribution des industries touristiques et culturelles au moins respectivement de 07% et 4,5% et à la création des emplois de l’ordre de 5,6% comme attendus par le PNDES, a précisé le ministre Sango.

Ousmane Bichara

Burkina Demain

Leave A Response