Le plan d’urgence est lancé pour répondre aux défis alimentaires !

Posted on by Grégoire Philippe Bazié

Le Burkina Faso fait face à une crise humanitaire sans précédent du fait de l’insécurité dans les régions du Nord, de l’Est, du Sahel, du Centre nord et de la Boucle du Mouhoun. Le gouvernement et la communauté humanitaire ont aujourd’hui 14 février 2019 à Ouagadougou, lancé un Plan d’Urgence visant à mobiliser 100 millions d’euro pour fournir de la nourriture, de l’eau, de l’abri, des soins et de la protection à 900.000 personnes les plus touchées par la crise.

Le Burkina Faso fait face à une augmentation importante des besoins humanitaires. Le Plan d’urgence vise à associer les personnes les plus touchées par l’insécurité alimentaire, les personnes déplacées, les communautés hautes dans les zones touchées par les attaques terroristes et les conflits communautaires.

Cette année, environ, 676.000 personnes se trouveront en insécurité alimentaire et 130.000 enfants sont menacés par la malnutrition sévère aigue. L’insécurité alimentaire a déjà forcé 83.000 personnes à fuir leur foyer, la moitié d’entre elles, ces dernières mois, suite aux attaques et affrontements violents à Yirgou.

1,2 millions de personnes ont besoin d’assistance humanitaire, plus de 1000 écoles fermées et 150.000 enfants n’ont pas accès à l’éducation, c’est le constat fait par la ministre chargé de l’action humanitaire, Laurence Marshall/ Ilboudo.

Nous devons agir maintenant et travailler ensemble pour empêcher cette crise de devenir incontrôlable. Nous devons rapidement intensifier nos efforts pour sauver des vies et alléger la souffrance des femmes, des enfants et des hommes confrontés à des difficultés extrêmes suite à des déplacements forcé, a lancé Metsi Makhetha, coordinatrice résidente au Burkina Faso du Système des Nations Unies.

La communauté humanitaire travaille étroitement avec le gouvernement et intensifiera sa coopération avec les organisations de développement et tous les acteurs concernés afin de rechercher des solutions durables à cette crise.

Ousmane Bichara

Burkina Demain

Leave A Response