FESPACO : Le Programme PAIC-GC lancé

Posted on by Grégoire Philippe Bazié

En marge du FESPACO, le ministre burkinabè de la culture, des arts et du tourisme, Abdoul Karim Sango et M. Stefano Manservisi, directeur général du développement et de la coopération internationale de la Commission de l’Union européenne, ont procédé, ce lundi 25 février 2019 à Ouagadougou, au lancement de l’Initiative innovante pour la culture (IFIC) et du Programme d’appui aux industries créatives et à la gouvernance de la culture au Burkina Faso (PAIC-GC).

L’UE est depuis plusieurs décennies, le premier partenaire traditionnel du FESPACO et apporte à cette édition une expertise pointue pour la professionnalisation du FESPACO et de son Marché international du cinéma africain ainsi qu’un appui financier de 300.000 euros. Le Programme d’appui aux industries créatives et à la gouvernance de la culture au Burkina Faso a une durée de cinq ans  et soutenu par l’UE pour une hauteur de 10 millions euros (6,5 milliards de F CFA). Ce programme se concentre sur :

  • La création de richesse et d’emplois dans les filières images (cinéma, vidéos, télévision), arts de la scène (musique, théâtre et chorégraphie), l’artisanat d’art et les arts appliqués ;
  • L’appui à la culture dans la région des Hauts bassins ;
  • Le renforcement de la gouvernance de la culture et des capacités d’accompagnement des acteurs culturels au Ministère de la Culture, des arts et du tourisme.

Participation de l’AFD, un signal fort de l’UE

La participation également de l’Agence française de développement (AFD) constitue un signal  fort renouvelé de l’UE au monde de la culture au Burkina Faso.

Saluant et remerciant ses partenaires de l’UE et de l’AFD, le Ministre Abdoul Karim Sango a souligné que le Programme PAIC-GC vise à créer une dynamique de développement culturel et touristique, fondée sur les valeurs communes propres au Burkinabè, les capacités entrepreneuriales et la créativité des acteurs, en vue de l’épanouissement économique et social des populations di Burkina Faso. En fin, ce Programme va apporter un appui aux Organisations de la société civile (OSC) œuvrant d          ans le domaine de la culture. Ce sera comme le cas de l’Association de soutien du cinéma au Burkina Faso, basée à Bobo Dioulasso qui obtient ainsi le financement de son projet de sauvegarde et de rénovation de la salle de cinéma « GUIMBI OUATTARA ».

Ousmane Bichara

Burkina Demain

Leave A Response