Session ordinaire de la NAFA : 2020 et d’autres sujets abordés

Posted on by Grégoire Philippe Bazié

La Nouvelle alliance du Faso (NAFA) a tenu ce samedi 9 mars 2019 à Ouagadougou la session ordinaire de son Bureau politique national. Occasion pour le parti créé le 31 janvier 2015, de se prononcer sur la situation nationale encore dominée par la préoccupation sécuritaire, la vie du parti et l’évacuation de Djibril Bassolé en Tunisie. C’est le président de la NAFA, Mamoudou Dicko, qui a présidé les travaux de la session.

Mamoudou H. Dicko (micro), président de la NAFA, à l’ouverture de la session ordinaire du bureautique politique national ce samedi matin à Ouagadougou

«L’état actuel de notre pays, au plan économique, sécuritaire, sociale, commende une prise de responsabilité immédiate afin de sauver le Burkina Faso du chaos.

C’est pourquoi la NAFA félicite les forces de défense et de sécurité, pour leur progression dans la lutte contre le terrorisme. Encourage, le Premier ministre à tenir ses promesses de départ, à savoir : rendre une justice rapide aux victimes du massacre de Yirgou, et travailler à l’apaisement et à la réconciliation véritable des acteurs politiques».

Propos du Pr Mamoudou Dicko, président Nouvelle alliance du Faso (NAFA), à l’ouverture ce samedi 9 mars 2019 à Ouagadougou, de la session ordinaire de son Bureau politique national du parti.

Plusieurs sujets abordés

La présente session ordinaire du Bureau politique national de la NAFA a permis aux participants d’aborder plus sujets inscrits à l’ordre du jour.  Il s’agit notamment des points essentiels suivants :

-l’état des lieux sur la mise en mise en place des structures du parti ;

-le bilan financier du parti ;

-le programme politique du parti ;

-la dynamisation à nouveau du parti

-les perspectives pour les élections de 2020

Par ailleurs, la question de l’évacuation sanitaire en Tunisie du Général Djibrill Bassolé dont le parti a soutenu la candidature à la présidentielle de 2015, a évoqué par le président de la NAFA dans son discours d’ouverture de la session.

«Le Général BASSOLE, est bien arrivé à Tunis et a été immédiatement pris en charge par les équipes médicales compétentes. Par nos prières continues, il s’en remettra totalement, et sous peu, dès que possible, il sera de retour au Faso, car il a vision claire non seulement pour le Burkina mais aussi pour notre sous-région Africaine», a indiqué Mamoudou Dicko.

Beaucoup d’obstacles depuis la création du parti

Le président Dicko a ensuite abordé la vie du parti depuis sa création le 31 janvier 2015. «La NAFA a connu beaucoup d’obstacles. En effet, jamais dans l’histoire de notre démocratie, un parti politique n’a connu un tel acharnement dès sa naissance ! », a-t- il indiqué.

Et de rassurer que le parti «est restée débout malgré l’oppression politique, dans un contexte d’exclusion avec la fameuse loi Chérif du 07 Avril 2015, sans réellement pouvoir battre campagne ».

Participation aux élections de 2015

«La NAFA s’est donnée la grande ambition de soutenir la candidature du Général Yipéné Djibrill BASSOLE à la présidentielle du 29 novembre 2015 mais malheureusement la loi d’exclusion du CNT nous a isolé.», a assuré le président de la NAFA.

Aux élections couplées présidentielles et législatives du 29 novembre 2015,  le parti a obtenu un suffrage exprimé de 131 225 voix, avec deux députés siégeant à l’Assemblée Nationale, soit le 4ème rang des partis politiques au niveau national. Avec le MPP, la NAFA fait partie des seuls deux partis à pouvoir se présenter sur toute l’étendue du territoire.

Aux élections municipales du 21 mai 2016, la NAFA confirmera son assise nationale. Le parti  s’est présenté  à ces élections dans 98 communes et arrondissements et a obtenu 82 677 voix. «Les résultats ainsi obtenus sont les suivants : 454 Conseillers municipaux dont cinq Maires à savoir Pâ, Péni, Dassa, Kyon et Namissiguima ; dix-huit (18) Adjoints aux Maires, trente-trois (33) Présidents de commissions et treize (13) Conseillers régionaux».

Ousmane Bichara

Burkina Demain

About the Author

Leave A Response