France-Burkina : 38 milliards pour la mise en œuvre du PNDES !

Posted on by Grégoire Philippe Bazié

Le gouvernement burkinabè, l’Agence française de développement (AFD) et l’Union européenne ont signé  ce mardi 12 mars 2019 à Ouagadougou, trois conventions pour le financement de deux projets à savoir un projet régional d’interconnexion électrique baptisé «Dorsale Nord» et un projet d’agriculture contractuelle et transition écologique (PACTE), ce mardi 12 mars 2O19 à Ouagadougou.

Et voilà ! 3 conventions de financement d’un montant global de 38 milliards de francs CFA signées

C’était en présence de l’Ambassadeur de la France, Xavier De Cabanes, du ministre burkinabè de l’énergie, Ismaël Ouédraogo, de Beaumond Hans-Christian, représentant de la délégation de l’Union européenne, ainsi que du ministre des finances du Burkina, Lassané Kaboré et du directeur de l’AFD.

Les trois conventions signées sont relatives à deux projets de développement, inscrits dans la matrice des investissements structurants du PNDES. Concernant les deux premières conventions relatives au projet régional d’interconnexion électrique dénommée « Projet Dorsal Nord », un engagement financier 45 millions d’euros, soit environ 30 milliards de francs CFA de la France et de l’Union européenne d’une part, sous forme de prêt d’un montant de 30 millions d’euros, environ 19,7 milliards de nos francs et d’autre part, sous forme de subvention d’un montant 15 millions d’euros, soit 9,84 milliards de FCFA.

Et, le projet «Dorsale nord», il faut le souligner, rentre dans le cadre du système d’Echange d’énergie électrique ouest Africain (EEEOA).

La troisième convention relative au projet d’agriculture contractuelle et transition écologique quant à elle, est une subvention d’un coût total de 13 millions d’euros soit 8,56 milliards de F CFA entrant dans le cadre du développement des valeurs ajoutées des filières agricoles. L’objectif principal est de promouvoir la croissance et la diversification de l’offre de produits transformés de qualité.

Avec ces financements, dira le ministre de l’économie, Lassané Kaboré, «Nous en sommes vraiment honorés». Et l’Ambassadeur de de France, Xavier Des Cabanes, d’ajouter que le geste ne sera pas le dernier.

Le ministre de l’énergie,  Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, qui a assisté aussi à la signature des présentes conventions de financement, s’en est félicité car elles marquent, dit-il,  une contribution importante pour la mise en œuvre du  programme de développement du pays.

Nicolas Bazié

Burkina Demain

Leave A Response