MINEFID : Des travailleurs suspendent leur participation à plusieurs activités !

Posted on by Grégoire Philippe Bazié

Il nous est revenu que depuis le vote de la loi de finances initiale 2019 consacrant la suppression du Fonds commun, un mouvement d’humeur est observé au Ministère de l’économie, des finances et du développement (MINEFID). Aux dernières nouvelles, on apprend que des travailleurs ont  suspendu  leur participation aux activités suivantes jusqu’à nouvel ordre :

Des travailleurs grévistes du MINEFID au cours de l’un de leurs mouvements de grève passés

Au titre de la Direction Générale du Budget :

-tous les ateliers de formation, de réflexions, toutes les missions et rencontres (réunions) ;

-les corrections salariales et mise à jour des éléments de salaires ;

-la participation de la DGB à l’atelier sur la réforme des salaires en cours à Dédougou ;

-les travaux relatifs au DPBEP 2020-2022 (son évaluation, les séances d’échanges avec les ministères et institutions, l’atelier technique) ;

-les travaux relatifs au budget citoyen (campagne de communication sur le budget citoyen 2019 et l’élaboration du budget citoyen 2020) ;

-les travaux relatifs au PIP 2020-2021 (évaluation du PIP, les auditions et arbitrages) ;

-la participation aux comités de revue ;

-le traitement des requêtes pour les contreparties nationales ;

-le traitement des requêtes de réaménagements des crédits budgétaires ;

-les travaux relatifs au budget 2020 (circulaire budgétaire 2020, analyse des avant-projets de budget, la conférence budgétaire) ;

-l’élaboration des rapports infra-annuels (rapport trimestriel, revue à mi-parcours, le cadre de la clôture) ;

-la participation aux commissions d’attribution des marchés et de réception de la commande publique ;

-l’élaboration du rapport relatif aux orientations budgétaires ;

-les travaux relatifs aux lois de règlement ;

-le mandatement des dossiers fournisseurs ;

-la production de toutes statistiques pour la hiérarchie ;

-l’assistance aux utilisateurs du CID et SIGASPE ;

-la création des codes CID, SIGASPE et CIR ;

Etc.

Au titre de la Direction Générale du Contrôle de Marchés publics et des Engagements Financiers (DG-CMEF) :

-tous les ateliers de formation, de réflexions, toutes les missions et rencontres (réunions) ;

-les avis techniques sur les AMI, les DAO, le DPRO, les demandes d’autorisation d’entente directe, les travaux des CAM, les résultats pour la publication ;

-la participation aux travaux commissions d’attribution des marchés et de réception de la commande publique ;

-la participation aux comités techniques d’élaboration et de validation des textes et documents liés aux marchés publics et autres documents financiers ;

-l’organisation des comités de remise des pénalités et intérêts moratoires ;

-le montage et publication des résultats, des avis d’appel d’offres, des manifestations d’intérêt et demande de proposition ;

-les travaux relatifs à l’élaboration de l’avant-projet de Loi de finances ;

-le traitement des dossiers de déblocage, d’approvisionnement des régies et fournisseurs ;

-le traitement de tout acte administratif ayant une incidence financière et autre ; Etc.

Au titre de la Direction des Marchés Publics :

-tous les ateliers de formation, de réflexions, toutes les missions et rencontres (réunions) ;

-le dépouillement et l’analyse technique des offres relatives aux marchés et commandes publics ;

-la validation des DAO ;

-l’élaboration, la finalisation et la production de rapports périodique de l’exécution des PPM.

Au titre de la Direction Générale de la Coopération (DGCOOP) :

-tous les ateliers de formation, de réflexions, toutes les missions et rencontres (réunions) ;

-la préparation technique et administrative des négociations des accords de financements de la coopération bilatérale/multilatérale ;

-la préparation des documents pour la signature et la ratification des accords de financement ;

-e suivi de la mise en œuvre des conclusions et recommandations issues des consultations et négociations bilatérales ;

-l’organisation et le suivi des tables rondes générales et sectorielles sur la mobilisation des ressources extérieures ;

-l’élaboration du rapport annuel sur la coopération au développement ;

-le suivi de la mise en œuvre des programmes et réformes financiers inscrits dans les conventions signées avec les PTF ;

-la collecte, analyse, exploitation et diffusion des données et informations pour le suivi des programmes et réformes financiers ;

-le suivi des réalisations des ONG et associations de développement ;

-l’orientation et la coordination des ONG et associations de développement en cohérence avec la politique nationale de développement ainsi que la préparation de leurs conventions d’établissement ;

-l’élaboration et la mise à jour du cadre législatif et règlementaire.»

 

Burkina Demain

Leave A Response