‘’Opération 40 permis pour l’avenir’’ : De nombreux bénéficiaires !

Posted on by Grégoire Philippe Bazié

L’Association des étudiants pour le développement du Sanguié (AEDS) a organisé, ce samedi 16 mars 2019 à l’université Ouaga I Pr Joseph Ki Zerbo, une cérémonie de remise de permis  de conduire à une vingtaine  de ses membres. L’initiative s’inscrit dans le cadre de la 2e édition de l’ ‘’opération 40 permis pour l’avenir’’et de Bourses Dr Franck Bassambié dont les bénéficiaires (10 étudiants et 10 étudiantes) ont reçu leurs lauriers.

C’était en présence du maire de la commune de Dassa, Jean Golbert Bayili, qu’a eu lieu la remise des permis et des bourses ce 16 mars.

Une vingtaine d’étudiants membres de l’Association des étudiants pour le développement du Sanguié (AEDS) ayant passé avec succès leurs permis de conduire dans le cadre de la 2e édition de  «l’Opération 40 permis pour l’avenir», les ont reçus ce samedi 16 mars 2019 à l’université à l’université Ouaga I, Pr Joseph Ki Zerbo.

Etienne Bazongo, président de l’AEDS

Créée en 2003, l’AEDS selon son président Etienne Bazongo, a pour objectif d’aider les étudiants, ses membres à faire quelque chose au-delà de leurs études à l’université. Ainsi, l’objectif cette année, c’était de permettre à 40 étudiants d’avoir leurs permis de conduire. Finalement, c’est 22 étudiants qui ont suivi avec succès les cours de conduites. Sur les 22 admis, 20 ont reçu sur place leur permis.

Le président de l’AEDS et ses camarades n’entendent pas s’arrêter en si bon chemin. Ils disent vouloir redoubler d’efforts avec le soutien des aînés et de bonnes volontés lors  des prochaines éditions.

20 bourses Franck Bassambié remises aux lauréats

L’autre moment fort de la présente cérémonie, a été la remise aux bénéficiaires des bourses Franck Bassambié dont c’était la deuxième édition. Au total 20 bénéficiaires (10 filles et 10 garçons) ont reçu chacune, chacun sa bourse d’un montant de 50 000 F CFA.

Selon sa représentante, Dr Bationo ne donne pas ces bourses parce qu’il a les moyens mais pour encourager les jeunes frères et sœurs à réussir dans leurs études, les exhortant avant tout à compter sur eux-mêmes.

«Vous devez toujours compter sur vous-mêmes et ne jamais laisser la politique prendre le dessus entre vous», a conseillé Marie Jeanne Ki, qui a souvent soutenu l’AEDS dans ses activités.  L’ex-président de l’association, Issouf Bationo, lui, ajoutera qu’ils comptent sur ces jeunes pour développer la province du Sanguié. Le maire Golbert Bayili de Dassa qui a salué lui l’engagement des membres de l’AEDS, s’est engagé à contribué à hauteur de 2 bourses (1 fille et 1 garçon) à la prochaine opération de permis de conduire.

L’AEDS reconnaissante aux aînés

L’AEDS a tenu à exprimer sa reconnaissance aux aînés qui les ont toujours soutenus dans leurs activités. Des attestations de reconnaissance ont été décernées à certains. On peut citer Marie Jeanne Ki, le maire de Dassa Golbert Bayili, Dr Franck Bassambié Bationo représenté et Youssouf Bationo.

Ils se sont tous félicités de cette marque de reconnaissance des jeunes frères et sœurs, les exhortant à garder ce cap de dynamisme et à toujours compter avant tout sur les propres forces, leur promettant toujours leurs soutiens dans la mesure du possible.

A entendre des membres de l’AEDS dont Stéphane Bationo, ancien président ;  l’association ne travaille pas exclusivement dans l’intérêt des étudiants de l’université Ouaga I, Pr Joseph Ki Zerbo. Elle s’est déjà  ouverte  aux étudiants de l’université Norbert Zongo de Koudougou et entend poursuivre cette dynamique d’ouverture.

Côté animation, le jeune slameur Abdoul Rahim Tapsoba et des danseurs de l’AEDS ont assuré à la grande satisfaction de l’assistance. L’AEDS, c’est aussi la promotion des valeurs nationales et du terroir.

Philippe Martin     

Burkina Demain

Leave A Response