Tueries au Centre du Mali : Le pouvoir IBK réagit fermement !

Posted on by Grégoire Philippe Bazié

Le massacre samedi de 130 maliens d’ethnie Peulh semble être pris au sérieux au sommet de l’Etat. En réaction à ces violences intercommunautaires meurtrières le gouvernement malien s’est réuni ce dimanche en conseil extraordinaire des ministres à l’issue duquel des mesures fortes été annoncées.

Le président Ibrahim Boubacar Kéita et son gouvernement se sont montrés fermes sur la situation

«Le Conseil des Ministres s’est réuni en session extraordinaire, le 24 mars 2019 à Koulouba sous la présidence du Chef de l’Etat.Le Conseil a dissout l’Association Dan Na Ambassagou, et procédé à la nomination de nouveaux Chefs militaires».

Ce tweet de la présidence malienne résume les mesures prises par l’exécutif malien face aux violences communautaires meurtrières perpétrées ce samedi 23 mars par des éléments du groupe armé dogon relevant de l’Association Dan Na Ambassagou.

«Ce réajustement était nécessaire pour donner un nouveau souffle à nos acquis », a martelé le Premier ministre malien Soumeylou Boubeye Maïga.

Espérons que cela suffira à ramener la paix entre communautés Dogon et Peulh, principaux victimes de ces violences.

Ousmane Bichara

Burkina Demain

About the Author

Leave A Response