«Les Fasoistes», les guerriers verts plus de la conquête de la paix au Burkina

Posted on by Grégoire Philippe Bazié

En janvier dernier, une association baptisée «Les Fasoistes» a été créée par un groupe de jeunes battants. Ce samedi 6 mars 2019 à Ouagadougou, ils ont procédé au lancement officiel de ladite association.

Le tissu associatif reste une valeur refuge pour la majorité des jeunes qui lui accordent toujours une grande confiance. La participation bénévole apparait comme un moyen d’épanouissement personnel et d’ouverture sur la société. A en croire le président national de l’association les Fasoistes, Serge Compaoré, c’est une façon de donner du sens à son engagement, qui se conjugue souvent avec un développement de l’intérêt pour la nation. Ce qui traduit la volonté d’un groupe de jeunes qui souhaitent participer au développement socio-économique de leur pays.

Les Fasoistes, lorsqu’on écoute leurs premiers responsables, se veulent être un système de développement économique et social qui associe les termes comme « intégrité », « solidarité » et « patriotisme » au nom d’un idéal collectif suprême. Ce sont ces trois mots qui constituent le piédestal de l’association en question. En suivant la déclaration du président national avec intérêt, on remarquerait que les Fasoistes ne veulent poursuivent que deux buts primordiaux. Il s’agit notamment du développement et de la paix durable.  Une vision qui fait d’eux des hommes et femmes plus que jamais déterminés.

Comme le dit le parrain Oumar Yugo, 5ème vice-président de la chambre de commerce et d’industrie du Burkina, « lorsqu’ils sont venus me voir pour que je parraine la cérémonie, je les ai demandés combien ils voulaient mais ils m’ont fait savoir qu’ils ne voulaient rien, j’ai compris que ce sont des jeunes engagés, responsables et qui respectent surtout le genre».

Nicolas Bazié

Burkina Demain

About the Author

Leave A Response