Projet TFTC : Le PNE Burkina sensibilise les femmes de Koankin

Posted on by Grégoire Philippe Bazié

Le Partenariat national de l’eau (PNE) du Burkina Faso a organisé une séance de sensibilisation au profit d’une cinquantaine de femmes du village de Koankin, dans la commune rurale de Saponé, ce 9 avril 2019. L’activité a porté sur le thème de l’hygiène et de l’assainissement et s’inscrit dans le cadre du projet ‘’TonFuturTonClimat’’ (TFTC).

Sylviane Yameogo, chargée de communication au PNE en pleine explication avec image en mains

Il était un peu plus de 10 heures, lorsque l’équipe du PNE, conduite par la chargée de communication Sylviane Yaméogo, arrive à Koankin. Les femmes, elles, elles étaient déjà installées. Pas de temps à perdre, nous avons déjà accusé un retard d’une demi-heure. Très rapidement, les salutations d’usage sont faites, place à l’activité.

C’est le duo, Félicité Chabi Vodounhessi, chargée de projet au Partenariat  régional de l’eau de l’Afrique de l’Ouest (GWP-AO) et Sylviane Yaméogo, chargée de communication au PNE qui ont échangé avec les femmes. En effet, Sylviane était chargée de traduire en Mooré les propos de Félicité.

D’entrée de jeu, ce sont les préoccupations et attentes de la cinquantaine de femmes venue assister à cette sensibilisation sur l’hygiène et l’assainissement qui ont été recueillies. Ensuite, vient la question de Félicité qui nous fait entrer dans le vif du sujet à savoir: « quelles sont les maladies pour lesquelles vous allez très souvent à l’hôpital ?», leurs demande-t-elle.

Après la traduction de la question en Mooré par Sylviane, telle dans une salle de classe, on voit les doigts levés. Les réponses sont alors données à tour de rôle.

Manque d’hygiène et d’assainissement

Pour félicité, la plupart des maux cités sont liés au manque d’hygiène et d’assainissement.  Pour illustrer ses propos, elle disposa les femmes en groupe de 5 et leurs distribua des images sur des papiers format A4.  La consigne était que chaque groupe après concertation désigne un membre qui viendra interpréter ou commenter les images. Toutes les images avaient bien sur un lien avec l’hygiène et l’assainissement.

A l’issue de cet exercice, les femmes ont pu noter les causes et conséquences du manque d’hygiène. Elles ont aussi appris les bonnes pratiques en matière d’hygiène et d’assainissement.

De nombreuses maladies, telles la diarrhée, les maux de ventre etc. sont le résultat de « notre négligence en matière d’hygiène », dit la communicatrice.  C’est pourquoi, elle a invité les femmes à adopter des attitudes de rigueur dans la propriété. « Si vous prenez soin de votre environnement de vie, vous éviterez beaucoup de maladies »,  a conseillé Félicité Chabi aux femmes.

Installation d’un forage

Un autre élément des échanges avec les femmes a porté sur l’installation d’un forage dans le village.

En effet, Dans le cadre du projet, ‘’TonFuturTonClimat’’, il est prévu la réalisation d’un forage dans le village de Koankin. Les femmes ont voulu savoir l’usage de ce forage. « Ce forage est destiné à l’agriculture » a déclaré Félicité.

Toutefois, dit-elle, au regard des difficultés liées à l’approvisionnement en eau dans le village, il serait possible que ce forage serve de source d’approvisionnement en eau pour la population de Koankin.

C’est sur une note de satisfaction que l’équipe de PNE et les femmes de Koankin se sont séparées. Rendez-vous a été pris pour une autre séance de sensibilisation dans les mois à venir.

Notons que le projet ‘’TonFuturTonClimat’’ est financé par le gouvernement Québécois.  Il est mis en œuvre au Burkina Faso par le GWP-AO en collaboration avec le PNE Burkina Faso.

 

Joachim Batao

Burkina Demain

About the Author

Leave A Response