Prix Galian  2019 : 336 œuvres en compétition

Posted on by Grégoire Philippe Bazié

Le ministère de la communication et des relations avec le parlement à au cours d’un point de presse organisé ce 29 avril 2019 à Ouagadougou, installé le Comité national d’organisation et le lancement de la « Nuit des GALIAN 2019 ». Ce concours qui est à sa 22e édition est un évènement qui récompense les mérites des hommes et des femmes de médias burkinabè.

Les conférenciers, au milieu la SG du ministère de la communication Hortense Zida ; à sa droite, la DG des médias Alima Farta ; et à sa gauche le DCPM Ali Traoré

Dans sa déclaration, la secrétaire générale du dit département, Hortense Zida, a rappelé que son département s’est constamment inscrit dans l’amélioration des conditions de participation au « Concours prix Galian » à travers des innovations. Elle a notamment cité l’introduction depuis l’année passée de la disposition qui impose à tout candidat de déposer deux (02) productions journalistiques au lien d’une seule comme par le passé. Pour cette année, la quasi-totalité des genres journalistiques sont prises en compte, soit 34 prix Galian et la Super Galian en compétition pour le palmerai officiel, a-t-elle renchéri.

Légère baisse du nombre des participants

Pour la directrice générale des médias, Alima Farta, depuis la clôture de la réception des dossiers en mars 2019, son équipe a réceptionné  23 candidatures, soit 46 œuvres dans la catégorie langue nationale, 09 candidatures, soit 18 œuvres dans la catégorie presse en ligne, 79 candidatures, soit 158 œuvres dans la catégorie radiodiffusion sonore et télévisuelle en langue française et 58 candidatures, soit 118 œuvres en presse écrite en langue française. Pour la catégorie langue nationale, elle a expliqué que ce sont toujours les quatre (4) langues nationales (mooré, dioula, fulfulde et goumantcheman) retenue à l’issue d’un atelier organisé en 2009 qui sont en lice.

Au total 168 candidatures, soit 336 œuvres ont été enregistré cette année, ce qui marque une baisse par rapport à l’édition 2018 qui était de 221 candidatures, soit 442 œuvres. Pour la Secrétaire générale, Mme Zida, cette légère baisse des participants se traduit par une amélioration de l’activité elle-même et le sérieux de son organisation.

De ce qui est des prix spéciaux, 15 ont été mis en compétition, ce qui représente selon la SG, un peu plus de 53 millions de F CFA qui viendront récompenser l’excellence des femmes et hommes des médias cette année. Saisissant l’occasion de lancement de ce concours, Mme la Secrétaire générale a également installé le Comité national d’organisation du concours « Prix Galian » 2019 et remercié les partenaires qui accompagnent la réussite de ce évènement.

Institué depuis 1997

Ce concours marque la volonté de l’Etat burkinabè dans sa politique de promotion de la liberté d’expression au Burkina Faso. Pour rappel, il y a de cela quelques jours, le rapport 2019 de Reporter sans frontière (RSF) pour la 26ème  journée mondiale de la liberté d’expression, le Burkina Faso a gagné 5 places par rapport à 2018 (36ème rang mondial et 1er dans l’espace UEMOA).

Institué en 1997 par le Ministère de l’information et de la communication dans le cadre de la promotion des différentes corps de métier de la presse écrite, audiovisuelle, en ligne et en langue nationale, le « Concours Prix GALIAN vise à créer une saine émulation entre les professionnel des médias et de parvenir à des productions répondant aux exigences professionnelles. Depuis son institutionnalisation, le concours a permis à des nombreux lauréats dans tous les secteurs de l’information et de la communication, de créer un engouement certains au sein des hommes et des femmes de médias.

Ousmane Bichara Tichero

Burkina Demain

About the Author

Leave A Response