Intégration : Le président Sassou N’Guesso en parle avec Akinwumi Adesina

Posted on by Grégoire Philippe Bazié

En séjour de travail  à Oyo dans le département de la Cuvette, le président de la République, Denis Sassou N’Guesso a reçu, ce samedi 11 mai 2019,  en audience la délégation de la Banque Africaine de Développent (BAD) conduite par son président Akinwumi Adesina.

Le président congolais Denis Sassou N’Guesso (à droite) en pleins échanges avec le président de la BAD,Akinwumi Adesina

Au cœur de leurs entretiens, qui ont duré plus de 2 heures, diverses sujets, notamment celui lié l’appui financier  que compte apporter l’institution financière  africaine dans la  réalisation des projets intégrateurs au Congo.

« La coopération entre la République du Congo et la Banque africaine de développement est dynamique.  La Banque est un partenaire stratégique de premier plan pour le pays », a déclaré le président Adesina, en amont de sa visite officielle à Brazzaville.

L’audience de ce jour n’a rien filtré. Par ailleurs, il st vrai que le Congo et la BAD ont une coopération salutaire. A noter que la Banque va continuer d’appuyer la relance économique du Congo à travers les High 5.

La visite de Akinwumi Adesina Congo qui ouvre sa tournée sous régionale s’inscrit dans la volonté du Congo d’améliorer sa gouvernance, d’accélérer la diversification de son économie par l’agriculture, le tourisme et le secteur privé pour réduire sa dépendance vis-à-vis du pétrole et d’accroître sa résilience en faveur d’une croissance soutenue. Le pays va mettre l’accent sur le renforcement du capital humain et la promotion des chaînes de valeurs agro-industrielles, à travers le développement du processus de transformation des filières porteuses de croissance et d’emplois.

Selon le communiqué de la BAD daté du 3 mai dernier, le Congo a une politique énergique ambitieuse pour accélérer son développement économique. Il compte ainsi approvisionner les populations en électricité en quantité et qualité suffisantes et à des coûts accessibles pour tous, avec, à la clé, la promotion des énergies renouvelables. Le gouvernement entend aussi contribuer à la réalisation de l’interconnexion sous régionale dans le cadre du Pool Energétique de l’Afrique Centrale (PEAC) et améliorer la gouvernance du sous-secteur de l’électricité.

Dans cette dynamique, la Banque africaine de développement va poursuivre une collaboration étroite avec le pays pour soutenir en particulier les secteurs de l’agriculture, des infrastructures, de l’énergie, des transports, de l’eau et de l’assainissement.

Le président de la BAD quitte Oyo ce dimanche 12 mai, après 48 heures de visite de travail.

Wilfrid Lawilla/ Brazzaville

Burkina Demain

About the Author

Leave A Response