Affaire Dabo Boukary : l’UGEB toujours debout pour la justice

Posted on by Grégoire Philippe Bazié

19 mai 1990 – 19 mai 2019, cela fera 29 ans que l’étudiant de 7e année de médecine, Dabo Boukary, disparaissait des ‘’écrans radars burkinabè’’ dans des conditions non encore élucidées. Depuis lors, l’Union générale des étudiants burkinabè (UGEB) veut des éclaircissements sur cette disparition mystérieuse. Toujours dans l’attente pour que la lumière soit sur le dossier, l’UGEB a, lors d’un point de presse tenu ce 15 mai 2019 à Ouagadougou, demander justice et profiter donner le programme des activités de la commémoration de la journée Dabo Boukary.

« 29 ans après, poursuivons la lutte pour la vérité et la justice pour Dabo Boukary et pour l’amélioration de nos conditions de vie et d’études », c’est ce thème qui est retenu pour la commémoration de la journée Dabo, le 19 mai prochain. Depuis la forfaiture du pouvoir sanguinaire de l’ancien président blaise Compaoré, disent les membres de l’UGEB, les étudiants se sont mobilisés dans un élan patriotique et de solidarité pour exiger avec force toute la lumière sur l’affaire Dabo Boukary.

Ces étudiants pensaient qu’après l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 qui a conduit les anciens ‘’Pangsoadba’’ ou dignitaires dare-dare hors du pays, justice sera rendue à ce pauvre garçon lâchement assassiné. Bon nombre de Burkinabè nourrissaient l’espoir de voir notre pays rompre enfin avec l’impunité. Mais hélas ! cette pensée semble être du vent. Pour Traoré Ismaël, président de l’UGEB, le dossier est toujours en souffrance devant la justice.

« Se battre sans relâche »

A écouter le président de l’union, le groupe a fait le serment de se battre sans relâche quels que soient les sacrifices à consentir, pour la vérité et la justice pour leur camarade. Par conséquent, la commémoration du 29e anniversaire de son assassinat se tiendra le 19 mai prochain. Dans cette commémoration sont prévus des assemblées générales, des conférences, des meetings, des vidéos débat autour du thème principal et des plateformes revendicatives et minimales d’action des différentes sections.

Nicolas Bazié

Burkina Demain

About the Author

Leave A Response