RD Congo : Katumbi de retour, Ilunga nommé Premier ministre

Posted on by Grégoire Philippe Bazié

Deux évènements majeurs ont rythmé ce lundi 20 mai 2019, l’actualité politique en République démocratique du Congo. Il s’agit du retour au pays, dans son fiel de Lubumbashi, de Moïse Katumbi après trois ans d’exil et la nomination par le président Félix Tshisekedi, de Sylvestre Ilunga Ilunkamba, Premier ministre, après quatre mois de tractations. Deux évènements qui participent de la normalisation de la situation politique en RD Congo.

A 73 ans, Sylvestre Ilunga Ilunkamba devient Premier ministre de la RD Congo

C’est fait, la République démocratique du Congo a un nouveau Premier ministre. Sylvestre Ilunga Ilunkamba (73 ans), c’est de lui qu’il est question, a en effet été nommé ce lundi chef du gouvernement après quatre mois de tractations. C’est à lui qu’il incombe désormais de former son gouvernement à même de faire aux défis de la RD Congo. Et au sortir d’un tête-à-tête après le président Félix Tshisekedi, Sylvestre Ilunga Ilunkamba annonce déjà les chantiers de son gouvernement à former à savoir la santé, l’éducation, la sécurité.

Ancien ministre du président de Mobutu, Ilunga Ilunkamba, qui fait figure de technocrate, a dirigé ces cinq dernières années la société de chemins de fer de son pays.

Katumbi accueilli à Lumunbaschi

Katumbi manifestement content de retrouver ses partisans

Le retour de Moïse Katumbi a été l’autre évènement majeur de l’actualité en RD Congo ce 20 mai. Interdit du pays sous Joseph Kabila, l’homme politique  est en effet rentré ce lundi dans son fief de Lubumbashi  après trois ans d’exil forcé.

L’ex-gouverneur de l’ex-Katanga se pose toujours en défenseur de la Constitution congolaise. «Ils veulent toucher à la Constitution, aller au suffrage indirect pour la présidentielle. Nous ne serons jamais d’accord avec ça, prévient-il. La population congolaise veille à ça, et nous tous de l’opposition nous n’accepterons jamais ça», a-t-il martelé ce lundi dès son retour au pays. Comme quoi, il est déterminé à poursuivre son combat politique.

Ousmane Tichero

Burkina Demain

About the Author

Leave A Response