Affaire forêt de Kua : La CONAJEC a bon espoir

Posted on by Grégoire Philippe Bazié

«La CONAJEC appelle les associations, les organisations de la société civile et les personnes qui sont soucieuses de la préservation de l’environnement à une synergie d’actions à travers la création d’une plateforme en vue d’initiatives plus appropriées pour empêcher le déclassement de ladite forêt et de toute autre au Burkina». Conclusion de la déclaration de la Coordination Nationale des Jeunes pour l’Environnement et le Climat (CONAJEC) sur l’affaire de la forêt de Kua. Lisez plutôt !

«Déclaration de la Coordination Nationale des Jeunes pour l’Environnement et le Climat (CONAJEC) sur la menace de déclassement de la forêt de Kua

C’est avec étonnement et stupéfaction que la Coordination Nationale des Jeunes pour l’Environnement et le Climat (CONAJEC) a pris connaissance de l’adoption d’une délibération de la municipalité de Bobo Dioulasso portant avis favorable pour le déclassement de 16 des 350 hectares de la  forêt de Kua pour la construction d’un centre hospitalier universitaire. Lorsqu’elle a appris cette nouvelle, elle a instruit la Coordination Régionale des Jeunes pour l’Environnement et le Climat des Haut-Bassins (COREJEC-HB) à prendre toutes les dispositions afin de lui faire parvenir la vraie information. Après des audiences accordées, la COREJEC HB a confirmé cette information.

Lors du discours du Premier Ministre sur la situation de la Nation, sa réponse à une question y relative montrait clairement l’intention du gouvernement de procéder au déclassement d’une portion de la forêt . Si cette décision passe, ne contredit-elle pas la vision du PNDES, qui est le référentiel du gouvernement en matière de développement : « le Burkina Faso, une nation démocratique, unie et solidaire, transformant la structure de son économie et réalisant une croissance forte et inclusive, au moyen de modes de consommation et de production durables » ? Comment comprendre qu’après avoir institué une  journée de l’arbre, le gouvernement veuille déclasser une forêt?

Même si les défenseurs de cette décision évoquent l’état de déboisement de la partie de la forêt concernée, la réponse appropriée aurait été de la reboiser. Au regard de l’importance des forêts dans un contexte de dérèglement climatique, le gouvernement devrait plutôt  les protéger par tous les moyens. Ce déclassement pourrait être un précédent dangereux qui menacerait d’autres forêts urbaines telles que Bangr-Weogo.

La CONAJEC a bon espoir que le gouvernement va surseoir à la procédure de déclassement et trouver un autre site, en concertation avec les forces vives de la région, pour réaliser l’infrastructure sanitaire qui contribuera à améliorer l’offre et la qualité des services de santé du pays.

La CONAJEC appelle les associations, les organisations de la société civile et les personnes qui sont soucieuses de la préservation de l’environnement à une synergie d’actions à travers la création d’une plateforme en vue d’initiatives plus appropriées pour empêcher le déclassement de ladite forêt et de toute autre au Burkina.

 Pour la CONAJEC,

la Coordination Nationale

www.conajec.org

https://fb.me/conajec

conajec@conajec.org»

About the Author

Leave A Response