Grogne autour du fonds commun du MEF : Amina Billa sort de son silence

Spot SERRO
Posted on by BDemain

Le point de presse du gouvernement a été animé par la ministre déléguée, chargée du Budget, Amina Bambara/ Billa autour des fonds de motivation du personnel du Ministère des Finances et de l’Economie (MEF), le 7 aout 2015 à Ouagadougou. Elle s’est expliquée sur les accusations de mépris à l’origine de la grogne des agents affiliés au Syndicat national des agents des finances SYNAFI sur la répartition du fonds communs du ministère.

images

Selon la ministre, elle n’a même plus accès à ses bureaux, car des agents observent un sit-in de 48 h depuis le jeudi 6 juillet 2015 pour dénoncer les écarts en leur défaveur dans l’allocation des indemnités du fonds de motivation des agents du ministère de l’économie et des finances, communément appelé fonds commun. Ils estiment également avoir été méprisés par la ministre déléguée, parce qu’elle aurait refusé de leur accorder une audience.

La ministre a fait comprendre qu’elle ne néglige pas le SYNAFI, que c’est bien des contraintes liées à la charge de travail qui explique la non tenue de l’audience souhaitée le jeudi 30 juillet à 17h avec le SYNAFI. De ses explications, il était impossible de recevoir le syndicat, compte tenu du fait que le Conseil des Ministres s’est achevé le même jour à 16h30, alors qu’elle avait une autre réunion à 17h.

A propos des écarts dans la distribution du fonds de motivation, Amina Bambara, avance que la justice voudrait que certains corps dont le métier les expose ainsi que leur famille à une insécurité permanente aient un traitement différentiel par rapport à la moyenne perçue par l’ensemble du personnel. « Du reste face aux mouvements d’humeur répétés sur la question et l’effet boule de neige dans les autres départements ministériels, le gouvernement a décidé de mettre en place un comité pour mener la réflexion et faire des propositions de textes pour réglementer la gestion des fonds communs tant au ministère en charge de l’Economie que dans les autres ministères ou institutions », a annoncé la ministre déléguée.

Le bras de fer continue

Alors que les responsables de l’administration du ministère de l’Economie et des Finances étaient mobilisés autour de la ministre déléguée , le SYNAFI tenait un sit-in. Pour le secrétaire général du syndicat, Mohamed Savadogo, leur mouvement vise la satisfaction du protocole d’accord conclu en 2011 entre le syndicat et les autorités du ministère. « Ce protocole comportait 5 revendications, notamment l’indemnité de responsabilité financière, l’indemnité de logement et la réduction des écarts dans l’allocation du fonds communs du MEF », a-t-il indiqué.

A l’entendre, la ministre a tenté de réparer certaines injustices en payant une partie de leur indemnité de responsabilité financière, deux mois plus tôt. Puis, il a laissé entendre que le SYNAFI est déterminé à poursuivre la lutte. Il prévoit un sit-in de 72 h la semaine prochaine semaine et 48 à 72h, l’autre semaine.

Anderson KONE

Leave A Response

*