L’ex-CFOP favorable à une révision technique de la Constitution

Spot SERRO
Posted on by B_Demain

Le Cadre de concertation des partis politiques (CCPP), regroupement de l’ex CFOP, a organisé, le 23 octobre 2015 à Ouagadougou, une conférence de presse pour se prononcer sur l’éventualité de la révision de la Constitution.
Cadre-de-concertation-des-partis-politiques

Pour le CCPP, l’ initiative de révision de 90 des 172 articles de la Constitution est une révision de grande ampleur qui mérite un débat national.

L’ex opposition a demandé que le CNT s’en tienne, pour le moment, à une révision constitutionnelle technique limitée, fondée essentiellement sur le verrouillage de l’article 37 et la suppression du Sénat. A l’en croire, c’est le consensus qui a été à la base de l’insurrection populaire du 30 et 31 octobre 2014.

Il faut noter que le Conseil national de la Transition (CNT) a saisi, le 16 octobre dernier, le Cadre de concertation des partis politiques, par une correspondance en vue d’initier une proposition de loi visant la modification de la Constitution du 11 juin 1991.

Par ailleurs, la Commission de réconciliation nationale et des réformes avait préconisé l’adoption d’une nouvelle Constitution par référendum qui serait couplé avec les municipales de 2016.

Anderson KONE

Leave A Response

*