Françoise Toé, candidate à la présidentielle du 29 novembre : «l’heure n’est pas à la capitulation»

Spot SERRO
Posted on by B-Demain

«La déclaration ci-après de Françoise Toé, candidate malheureuse à l’élection présidentielle du 29 novembre 2015, est relative à ladite élection.

 

Les résultats définitifs de l’élection présidentielle et des élections législatives du 29 novembre sont maintenant connus. Ils sont très en-deçà de nos attentes. Les listes du Mouvement de libération nationale Burkina Faso (MLN-BF) n’ont remporté aucun siège à l’assemblée nationale. Beaucoup d’entre vous m’ont exprimé leur déception et ne sont pas loin d’être gagnés par le découragement. Je comprends et partage leur tristesse. Ils ont eu le sentiment que leurs efforts n’ont pas été récompensés à leur juste valeur.

Je voudrais d’abord saluer le bon déroulement du scrutin, féliciter la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour le travail accompli et tous ceux qui se sont investis pour nous offrir un scrutin libre, démocratique et transparent.

Dès les résultats connus, j’ai adressé mes vives félicitations au nouveau président Roch Marc Christian Kaboré. Je lui souhaite à nouveau bonne chance et du succès face aux immenses défis qui l’attendent.

Je félicite en outre tous les candidats à l’élection présidentielle pour leur conduite exemplaire et leur fair-play qui ont contribué à des élections paisibles.

Je salue également les médias, les Forces de Défense et de Sécurité, les Autorités de la Transition, les observateurs nationaux et internationaux pour la qualité et le sérieux de leur prestation.

Malgré nos résultats décevants, l’heure n’est pas à la capitulation. Nous avons porté et défendu fièrement les couleurs et les valeurs du MLN-BF.

 

Camarades militantes et militants,

 

Vous savez bien le contexte dans lequel nous avons été obligés de recourir au MLN-BF alors que j’avais été investie par la majorité des militants du Parti pour la démocratie et le progrès/ Parti socialiste (PDP/PS). Nous avons eu à faire à des adversaires inattendus puisqu’ils sont issus de notre propre camp et qui ont préféré aller soutenir un autre candidat. J’ai une haute idée de l’engagement politique. Défendre l’intérêt général c’est fonder son combat sur l’éthique et la responsabilité. Je ne dévierai pas de cette ligne et vous invite à tourner le dos aux combines politiciennes.

Les épreuves font grandir les femmes et les hommes. Je vous invite à surmonter votre déception, à retrousser les manches et vous armer de courage pour la suite de notre combat qui est juste et légitime.

Pour ma part, je mettrai toute mon énergie à faire en sorte que notre famille politique retrouve son unité. Durant la campagne, j’ai reçu le soutien de toutes les couches sociales. Les jeunes et les femmes de toutes les régions de notre pays. J’ai été très sensible aux messages d’encouragement que m’ont adressés les anciens compagnons du Pr Joseph Ki- Zerbo. Je souhaite profiter de leur expérience et du soutien de tous pour réussir les prochaines batailles qui se profilent à l’horizon, à commencer par les élections municipales de 2016. C’est dire qu’il n’y a pas de pause à observer dans la mobilisation de nos structures et de nos militants et sympathisants.

Je remercie les électrices et les électeurs qui m’ont accordé leurs voix ainsi qu’à nos listes. Je leur donne rendez-vous en 2016 à l’occasion des élections municipales et au-delà pour réussir ensemble le combat de l’indépendance économique et culturelle de notre cher Burkina»

 

Françoise Toé

BURKINADEMAIN.COM

Leave A Response

*