Affaires Sankara: les tests démontrent l’inexistence d’ADN

Spot SERRO
Posted on by B_Demain

La justice militaire burkinabè a communiqué, ce 21 décembre 2015 à Ouagadougou, aux avocats les résultats des tests d’ADN pratiqués sur les restes du président Thomas Sankara et de ses douze compagnons.

Me Bénéwendé Sankara, avocat de a famille Sankara

Me Bénéwendé Sankara, avocat de a famille Sankara

Selon Me Bénéwendé Sankara, les tests n’ont pas permis de « certifier l’existence d’ADN ». C’est dire que les restes trouvés dans la tombe de Thomas Sankara n’ont pas permis de déterminer son ADN de façon incontestable.

Voilà comment, il s’explique: « Les prélèvements qui ont été opérés sur les ayants droits à but de faire le test ADN sont maintenant sans objet. On peut simplement dire qu’au regard de ces résultats, l’état des restes ne permettaient pas au laboratoire de certifier les essences d’ADN. Ce qu’il faut d’abord retenir que ça ne fait pas obstacle à la procédure. La procédure suit son cours et n’oubliez pas que déjà, il y a beaucoup d’inculpés dans le dossier. La recherche également par cette voie a été aussi une requête de la famille. Aujourd’hui, les familles disposent de 15 jours, si elles souhaitent par exemple faire une contre-expertise où demander des compléments d’expertises. Nous avons un délai de 15 jours pour aviser.

Au regard des éléments du dossier c’est-à-dire les éléments de base d’exhumation, vous savez que les familles avaient été associées, il y a des objets qui ont été retrouvés, on peut tirer des conclusions. Mais une fois de plus quand on parle de test ADN, qui est une expertise hautement scientifique, le résultat peut conduire à autre chose. Avant on a eu le résultat de l’autopsie, donc de ce point de vue, chacun a plus facilement son opinion. Mais la procédure suit son cours. »

Cela étant, la justice militaire a relevé qu’elle tiendra une conférence de presse le 23 décembre 2015 pour donner plus de détails sur le dossier et l’évolution de l’enquête sur le putsch manqué du 16 septembre 2015.

Anderson Koné

Leave A Response

*