Le Burundi élu malgré tout au CPS de l’UA

Spot SERRO
Posted on by B_Demain

Les 15 États appelés à gérer les crises de sécurité du continent africain lors deux prochaines années ont été élus, ce jeudi 28 janvier 2016 à Addis-Abeba.

La mise en œuvre de l'agenda 2063 est plus que jamais d'actualité

La mise en œuvre de l’agenda 2063 est plus que jamais d’actualité

Le Conseil de paix et de sécurité (CPS) est l’une des institutions clés de l’Union africaine (UA). Ses quinze membres sont élus pour deux ou trois ans. Ont été élus pour trois ans le Congo-Brazzaville, l’Égypte, le Kenya, le Nigeria, la Zambie et pour deux ans l’Afrique du Sud, l’Algérie, le Botswana, le Burundi, le Niger, l’Ouganda, le Rwanda, la Sierra Leone, le Tchad et le Togo.

Depuis des semaines, Bujumbura est sur la sellette au siège de l’Union africaine (UA). Et pourtant, le Burundi a réussi à se faire réélire jeudi matin à ce même CPS par les ministres des Affaires étrangères africains. Mais, comme le veut l’usage, il ne devrait pas siéger lors de la réunion du vendredi 29 janvier le concernant.

Anderson Koné

BURKINADEMAIN.COM

Leave A Response

*