Union africaine : Le 27e sommet se tiendra en juin au Rwanda

Spot SERRO
Posted on by B-Demain

Les rideaux sont tombés ce dimanche 31 janvier 2016 à Addis Abeba sur le 26e sommet de l’Union africaine qui se tenait depuis le 21 janvier sur le thème : «2016 : Année des droits de l’Homme avec un accent sur les droits des femmes».

Lutte contre le terrorisme ; recherche de la paix pour des pays membres (Burundi, Soudan du Sud) ; promotion des droits de l’Homme, en particulier ceux de femmes ; opérationnalisation du premier plan décennal de l’agenda 2063 ; adoption de nouveau barème de contribution.

Entre autres, ce sont là les sujets sur lesquels ont porté les travaux du 26e sommet de l’Union africaine tenu du 21 au 31 janvier 2016 à Addis Abeba sur le thème : «2016 : Année des droits de l’Homme avec un accent sur les droits des femmes».

Les chefs d'Etat et de gouvernement africains à la clôture du 26e sommet de l'UA

Les chefs d’Etat et de gouvernement africains à la clôture du 26e sommet de l’UA

Sur les différentes questions abordées au cours du sommet, le nouveau président de l’UA, Idriss Déby Itno, a appelé les Etats leurs responsabilités.

 

Faire preuve de fermeté

« Nous devons faire preuve de fermeté contre le terrorisme, autant pour les crises internes aux Etats, le dialogue doit être le maître mot. C’est le cas pour le Burundi, le Soudan du Sud où l’Union africaine doit poursuivre ses efforts pour que ces pays retrouvent rapidement le chemin de la paix », a indiqué le président tchadien.

Cela passe, Idriss Déby, par l’arrêt immédiat des violences dans ces zones de conflits.

«Nous ne pouvons plus tolérer que des milliers d’Africains meurent pour des luttes politiques. Nous allons suivre avec beaucoup de vigilance et d’attention le développement de la situation dans ces pays tout comme dans les autres se trouvant en difficulté.

Nous allons, pour tout dire, être à l’écoute du continent et de son peuple pour tenter d’éteindre les foyers de tensions (…) Il y a une nécessité absolue de mener à son terme et dans les meilleurs délais, les réformes de nos structures et de notre méthodologie de travail. C’est de cette façon que nous rendrons l’UA efficace et proche des préoccupations des peuples africains», a soutenu le successeur du président Robert Mugabé à la présidence de l’Union africaine.

Pour autant, l’organisation n’a pas été jusqu’au bout de sa décision de déployer une force au Burundi pour parer à d’éventuel génocide. Confrontée à des dissensions internes sur la question et au refus des autorités burundaises, l’UA a fini par surseoir à cette idée de déploiement de troupes au Burundi sans le consentement de Bujumbura. Finalement, c’est le principe de l’envoi d’une mission de haut niveau auprès du pouvoir burundais pour tenter de ramener la paix qui a été préconisée.

Quant au prochain sommet de l’UA, le 27e sommet, il est prévu pour juin 2016 au Rwanda.

Le président rwandais, Paul Kagabé, a été désigné deuxième vice-président du nouveau bureau de l’Organisation présidé par Idriss Déby Itno. Le nouveau bureau de l’UA a comme premier vice-président, Yayi Boni du Bénin et comme rapporteur le président Robert Mugabé.

Bazomboué Grégoire Bazié, Envoyé spécial à Addis Abeba

BURKINADEMAIN.COM

Leave A Response

*