«Dialogue direct » entre Tahirou Barry et acteurs de la culture

Spot SERRO
Posted on by B-Demain

Le ministre de la culture, des arts et du tourisme, Tahirou Barry, a rencontré les acteurs culturels, artistiques et touristiques en vue d’échanger sur leurs différentes préoccupations. Il s’est entretenu dans la matinée avec ceux de la culture et des arts et puis dans la soirée avec les acteurs hôteliers et touristiques. Cette rencontre a eu lieu ce jeudi 11 février 2016 à Ouagadougou dans la salle du CENASA

 

Tahirou Barry, ministre de la culture, des arts et du tourisme

Tahirou Barry, ministre de la culture, des arts et du tourisme


«Etablir un contact avec vous et surtout recueillir vos suggestions, échanger sur vos préoccupations et vos avis sur la conduite des activités culturelles et artistiques. On ne peut pas s’enfermer dans un bureau, élaborer des projets d’activités et des directives sans qu’il y ait l’adhésion des destinataires que vous êtes ». Voici en substance ce qui justifie cette rencontre entre Tahirou Barry et le monde culturel et artistique. Pour le ministre, on ne peut pas parler de la promotion d’activités culturelles et artistiques sans parler des artistes.

C’est pourquoi, explique t-il, « Je veux que ça soit un dialogue direct dans la courtoisie pour qu’on ait une vision commune, et ensemble proposer les meilleurs mécanismes pour réhabiliter notre culture et nos œuvres artistiques ». Il les a fait savoir que lui et ses collaborateurs seuls ne pourront réussir cette mission sans leur adhésion, tout en les invitant à un dialogue franc et sincère. Le ministre a également dit qu’il attend des acteurs culturels des propositions fortes, qui prennent en compte « nos réalités ».

Les acteurs culturels ont répondu massivement à l'appel de leur ministre de tutelle

Les acteurs culturels ont répondu massivement à l’appel de leur ministre de tutelle


Des démarches pour comprendre le malaise au BBDA

La question des appels à projets aussi sera passée en revue pour permettre à ceux qui n’avaient pas pu déposer leurs dossiers de le faire à laisser entendre Tahirou Barry. En ce qui concerne le Bureau Burkinabè des Droits d’Auteurs (BBDA), des démarches ont été entreprises et ont permis de comprendre le malaise, à relevé le ministre. Aussi, des actions ont été engagées de part et d’autre au niveau de la direction et du personnel afin d’instaurer un climat serein favorable au travail. Pour mieux assainir ce milieu, le ministre a affirmé qu’il s’est engagé a commandité un audit organisationnel et financier sur une période d’au moins cinq ans pour diagnostiquer les véritables problèmes de cette maison. Cela permettra aux acteurs du domaine de bénéficier de rémunération comme cela se doit, a terminé le ministre Barry.

Vincent Koala, président de la confédération nationale de la culture à plaidé pour que les artistes soient représentés dans les sphères de décisions qui concernent la culture. Il a même fait savoir leur souhait de prendre part à la rédaction de la constitution à venir en vue de faire valoir aux mieux l’aspect culturel.

Aider à surmonter les difficultés multiples du tourisme

S’agissant du secteur touristique, Tahirou Barry a dit reconnaître qu’avec le tragique évènement du 15 janvier dernier, c’est « un coup dur qui a été porté à notre tourisme et par la même occasion au secteur hôtelier ». Il a promis de faire tout son possible pour rehausser l’image du Burkina à travers son tourisme.

Les hôteliers quant à eux, ont à travers leur représentant Pièrre Célestin Zoungrana demandé l’implication effective de leur ministère de tutelle afin de les aider à surmonter les multiples difficultés dont ils souffrent.

Joachim Batao

BURKINADEMAIN.COM

Leave A Response

*