Pour Salifou Diallo, l’assemblée nationale ne sera pas une simple chambre d’enregistrement

Spot SERRO
Posted on by B_Demain

La première session ordinaire de l’année2016 de l’assemblée nationale a eu lieu, ce 02 mars, en présence de parlementaires de sept pays étrangers. Le président Salifou Diallo a invité les députés à transcender l’esprit partisan chaque fois que de besoin.
ASSEMBLEE

Dans son discours, Salifou Diallo a dit que le chef de l’Etat peut compter sur l’Assemblée nationale pour légiférer et mettre en place un dispositif juridique et institutionnel approprié, mais aussi pour mener des réformes institutionnelles et administratives. Toutefois, il a indiqué que la représentation nationale souhaite être un partenaire institutionnel fiable et sûr du gouvernement sur les chantiers de la construction et non une simple chambre d’enregistrement ou une caisse de résonnance du gouvernement.

Considérant que la réconciliation nationale est une condition sine qua non pour le succès du pays, Salifou Diallo a avancé qu’elle doit passer par la justice, en vue de garantir la cohésion et la paix sociale.
C’est pourquoi, il a appelé les députés à transcender l’esprit partisan dès lors que l’intérêt de la Nation le commande. De ses explications, des Burkinabè ont payé de leur vie pour le processus démocratique en cours.
Cela étant, il a dit que le majorité attend que l’opposition qu’elle joue loyalement son rôle de contre-pouvoir dans un sens constructif .
deputes
A noter que le premier ministre Paul Kaba Tiéba et des présidents des parlements ghanéen, togolais, nigérien, malien et sénégalais ont honoré la cérémonie d’ouverture par leur présence. Il y avait aussi un représentant du parlement français et une représentante du parlement panafricain. Ils ont tous été chaleureusement ovationnés.

Mathias Lompo
BURKINADEMAIN.COM

Leave A Response

*