Assassinat du Sergent Mahamadi Ilboudo : l’assassin appréhendé par la gendarmerie, son kiosque pulvérisé

Spot SERRO
Posted on by B-Demain

L’on en sait un peu plus sur l’affaire de l’homme de tenue abattu lundi dernier à Ouagadougou par un gérant de kiosque Orange Money pour un problème, dit-on, d’un surplus de 1 000 F CFA. Il s’agit du Sergent Mahamadi Ilboudo, âgé de moins de 30 ans. De passage à Ouaga pour y passer ses congés, le Sergent Ilboudo a été lâchement  abattu en cette soirée du 28 août 2017 au quartier Silmissin dans l’arrondissement 5. Cette  triste nouvelle n’a pas fait qu’affoler la toile.  Ayant appris la nouvelle, les forces de l’ordre sont arrivées sur les lieux de la tragédie vers les 21 h pour ne les quitter que vers minuit après les constats d’usage. De sources sécuritaires, l’assassin fugitif a été appréhendé par la gendarmerie, qui a ouvert une enquête avec la bénédiction du Procureur du Faso. Sur place, les populations en colère ne sont pas restées inactives.

La gendarmerie a ouvert une enquête sur l’affaire de l’assassinat du Sergent Mahamadi Ilboudo

Dans la nuit même du drame, les populations en colère ont brisé les vitres du kiosque Orange Money de l’assassin de Sergent Mahamadi Ilboudo abattu en ce début de soirée du lundi 28 août 2017 au quartier Silmissin à l’arrondissement 5 de Ouagadougou.

Les meubles  à l’intérieur du kiosque ont également été saccagés au point qu’en cette matinée du mardi 29 août les lieux attiraient encore les regards des passants dont certains n’hésitaient pas à s’arrêter pour s’enquérir de ce qui s’était passé cette nuit.

Les CRS sur place pour éviter les attroupements

Après avoir mis fin aux attroupements, les éléments des CRS sont repartis

Dans l’après-midi de ce mardi 29 août, notamment vers les 16 h quand nous sommes repassés sur les lieux, les choses sont apparemment allées de mal en pis. Les populations en colère sont revenues sur leurs pas pour achever ce qu’ils avaient commencé dans la nuit.

Le kiosque a été littéralement brûlé et calciné. Ce qui attirait encore des badauds, entraînant un certain attroupement. Les CRS sont alors intervenus pour disperser les gens. L’objectif à travers cette intervention, nous explique un élément de CRS, c’est d’éviter les attroupements et les bruits parce que la cour  du défunt Sergent Ilboudo est toute proche.

Feu Sergent Mahamadi Ilboudo, ex-pensionnaire d’ENSOA

Selon certaines informations qui ont circulé sur le net, le gérant du kiosque Orange Money a abattu Mahamadi Ilboudo parce qu’il repartait avec ses 1000 F CFA qu’il aurait perçu dans un transfert d’argent. Il devait recevoir 1000 F CFA et il en a reçu 2 000 F CFA.

Mais, du côté de la gendarmerie qui a engagé l’enquête, il faut encore attendre un peu pour en savoir davantage sur le mobile du crime.

«Les constats ont été faits. Le mis-en cause est aux arrêts. L’enquête est en cours et nous espérons d’ici-là avoir de plus amples à vous communiquer», nous a-t-on assuré du côté du camp Paspanga.

Mais, en attendant, ce que nous savons encore du défunt Sergent Ilboudo, c’est qu’il était un ex-pensionnaire de l’Ecole nationale des sous-officiers d’active de Kamboinsin.

Donc, affaire à suivre…

Philippe Martin

Burkina Demain

Leave A Response

*