CEP 2018 : 41 164 candidats enregistré dans le Centre Ouest

Posted on by B-Demain

L’école ‘’A’ de Goundi, dans la commune de Réo sur l’axe Koudougou-Dédougou, a abrité le cérémonial de lancement de l’examen du CEP session de 2018 pour le compte de la région du Centre-Ouest.

Vue de candidats au CEP dans une salle à l’école ‘’A’’ de Goundi

C’est parti ce mardi 19 juin 2018 pour l’examen du certificat d’études primaires (CEP) et du concours d’entrée en sixième sur toute l’étendue du territoire national. La région du Centre-Ouest qui est constituée de quatre provinces (le Boulkiemdé, le Sanguié, la Sissili et le Ziro) compte à elle seule 41 164 candidats dont 22 123 filles contre 19 041 garçons repartis à travers 213 centres de composition.

Et c’est l’école « A » de Goundi dans la province du Sanguié qui a été choisie le 19 juin dernier pour abriter le lancement de l’examen dans la région. La messe de ce lancement a été dite par le Secrétaire général de la région, Sayouba Sawadogo, venu représenter le gouverneur en mission. Celui-ci était à l’occasion entouré entre autres des premiers responsables régionaux de l’éducation à savoir Batia Bavapoula Sogo, directeur régional de l’éducation préscolaire, primaire et non-formelle, et Evariste Marie Guibré, directeur régional des enseignements post-primaire ainsi que de Anastasie Sawadogo, haut-commissaire de la province hôte et de Bamoua Bazié, représentant du président du Conseil régional. A noter que ce jury compte 212 candidats dont 102 filles et 110 garçons, avec seulement un absent (candidat libre) à l’appel.

Le secrétaire général de la région, Sayouba Sawadogo (costume), procède ici à l’ouverture de l’enveloppe pour le top de départ du CEP 2018, à l’école ‘’A’’ de Goundi

Avant que l’enveloppe scellée contenant la première épreuve ne soit ouverte en présence des différents acteurs, il a plu au représentant du gouverneur de la région de dire un mot sympathique à l’endroit des candidats : « Gardez votre calme et faites comme si vous étiez dans vos classes respectives. C’est sûr que les épreuves seront à votre portée et je souhaite que vous fassiez du 100%». Puis vient le moment d’ouvrir l’enveloppe. M. Sawadogo sort le sujet et le lit à l’attention de l’assistance mais surtout des candidats : « Tu as déjà assisté à une fête. Raconte ». Comme si le sujet plaisait aux candidats, on lisait sur leurs visages une certaine décontraction qui, sans nul doute, va les galvaniser pour la suite. Les autorités n’ont pas non plus manqué de mots pour « remercier et encourager les examinateurs pour tous les efforts consentis autour de cette noble cause qui les mobilise encore et ce jusqu’au bout de l’examen ».

M. Sogo dira, pour sa part, qu’au regard de l’engagement des enseignants depuis la sortie de la crise qui secoué entre temps le secteur de l’éducation, un taux de succès de 75% peut être attendu au niveau de la région. Il a également rassuré que tout est mis en œuvre pour conduire à bon port l’examen du CEP. Et d’ajouter:  » Au-delà du fait que nous nous réjouissons pour ce bon départ de la session, nous voulons également remercier les autorités régionales pour leur constance dans la disponibilité et  la promptitude à ces occasions « .

En rappel, La région du Centre-Ouest a enregistré l’année dernière un taux de succès de 70,64% avec près de 40 538 candidats présentés.

Pascal Y. BAKO

Leave A Response

*