SNPC : 4 objectifs de l’action du nouveau DG Raoul Ominga

Posted on by B-Demain

Le nouveau Directeur général de la Société Nationale du pétrole du Congo (SNPC), Maixent Raoul Ominga a pris officiellement les commandes de ladite société ce 5 mars 2018 lors de la passation de services avec le DG sortant, Jérôme Koko, en présence du ministre des Hydrocarbures, Jean-Marc Thystère-Tchicaya, qui a patronné la cérémonie.

Jérôme Koko (Gauche), DG Raoul Ominga (Droite) et Ministre Jzan-MarcThystère-Tchicaya (centre)

Cette cérémonie marque un véritablement tournant pour la Société Nationale des Pétroles du Congo (SNPC) car il marque le passage de témoins entre l’ancien Directoire et la nouvelle direction générale, conformément aux nouveaux statuts régissant désormais ladite société.

Le nouveau directeur général, Raoul Ominga préside aux destinées de la société pétrolière publique du Congo pour un mandat de quatre ans. Conscient de la tâche immense qui l’attend, l’ancien directeur général adjoint en charge de finance et comptabilité ne va ménager aucun effort pour conduire cette entreprise qui a aussi connu les effets de la crise due à la baisse des cours du pétrole vers de nouvelles perspectives, au regard de nouvelles orientations du gouvernement.

Ainsi, Maixent Raoul Ominga défini les priorités en quatre (4) axes devant guider notre son action durant les quatre, à savoir : – Rendre effective notre action dans le domaine de l’exploration – production. En d’autres termes, la SNPC doit devenir une société productrice ; – Améliorer progressivement les conditions d’approvisionnement du pays en produits pétroliers ; – Améliorer la performance de la société de sorte qu’elle puisse contribuer d’avantage au budget de l’Etat et – Renforcer les capacités de l’ensemble du personnel du Groupe SNPC par une formation qualifiante et par corps de métiers.

Redynamisation de la SNPC

Outre les quatre priorités, Raoul Ominga doit relever les défis au nombre desquels figurent, la redynamisation de notre société dans les domaines, notamment :

« De l’exploration-production, Du raffinage ; De la distribution des produits pétroliers sur l’ensemble du territoire national ; La logistique pétrolière ; La formation du personnel et L’action sociétale. » a-t-il reconnu.

Et pour y arriver, Raoul Ominga  s’appuie sur les éléments qui sont indispensables pour cette réussite. Il relève entre-autres, « la cohésion dans l’ensemble du groupe SNPC en impulsant l’esprit d’équipe : en d’autres termes, jouer COLLECTIF. Aussi, les notions d’efficacité et de performance qui seront au cœur de notre action, conformément aux nouveaux statuts qui régissent notre société. Il a appelé les agents de la SNPC à travailler en harmonie avec le Gouvernement, à travers le ministère de tutelle.

Renforcer la confiance avec les partenaires

Enfin, Raoul Ominga à reprendre confiance avec les partenaires, « Nous devons renforcer la confiance avec les partenaires dans le cadre des accords qui nous lient. »

Optimiste, Raoul Maixent Ominga se rassure du rôle importance que la SNPC doit jouer. « La SNPC peut devenir véritablement un outil au service du développement national pourvu que nous nous mettions réellement au travail. »

Au nombre des actions, figure la bonne collaboration avec les médias. A en croire M. Raoul Ominga, ce dernier a promis sceller une franche collaboration avec les médias dans la sensibilisation et de faire connaitre aux populations congolaises les différentes actions que la SNPC mène sur le terrain afin d’éclairer la lanterne des congolais, une façon de dissiper toutes spéculations et jugement erroné.

L’ardeur et responsabilité au travail

Le nouveau Directeur général de la SNPC conclut en ces termes, « En somme, comme le recommande Son Excellence Monsieur le Président de la République Denis Sassou-N’Guesso, nous devons professer l’ardeur et la responsabilité au  travail. »

Il a aussi salué et loué les actions de ses prédécesseurs pour avoir fait de la SNPC, le premier outil stratégique du développement du Congo.

Désormais, témoins privilégié de la montée en puissance de la société nationale des pétroles du Congo créée en 1998, l’heure est venue, pour Raoul Ominga, de mettre en exécution les quatre priorités de son action afin de relever la situation de la SNPC, l’un des fleurons du tissu économique du Congo, en dépit de la crise.

Wilfrid LAWILLA/ Brazzaville

Burkina Demain

Leave A Response