8 mars dans les Hauts Bassins : Le pari de la célébration régionale tenu à Houndé

Posted on by B-Demain

C’est en toute sobriété que la région des Hauts Bassins a commémoré la 161e Journée internationale de la femme, le 8 mars dernier à Houndé, chef-lieu de  la province du Tuy. La cérémonie était placée sous le patronage de la ministre du Développement de l’économie numérique et des Postes, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon ; la présidence du gouverneur de la région, Antoine Attiou et le  parrainage de Siaka Coulibaly, PDG de PRIME OIL.

Les officiels à leur arrivée au lieu de la cérémonie

La région des Hauts-Bassins a célébré, le jeudi 08 mars 2018, la Journée internationale de la femme. Autour du thème : «La participation de la femme à la gouvernance : état des lieux, défis et perspectives». En raison des attentats terroristes du 2 mars dernier qui ont endeuillé le pays, la cérémonie a été sobre. Néanmoins, les populations sont  venues des trois provinces de la région (Houet, Tuyet Kénédougou), pour participé à cette 161e Journée internationale de la femme.

Les orateurs  qui se sont succédé à la tribune, ont déploré la situation des femmes, ils ont par ailleurs invitant le gouvernement  à se pencher sur la question.

Situation des femmes dans les Hauts Bassins

Le ministre du Développement de l’économie numérique et des Postes, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon a pour sa part, salué la détermination des femmes, avant de les inviter à se battre pour occuper les places qui sont les leurs.

Dans le discours du gouverneur des Hauts-Bassins livré par  la haut-commissaire du Tuy, SyAssétou Barry/Traoré, l’objectif général de ce thème est d’accroître la participation des femmes à la gouvernance politique, administrative et économique au Burkina Faso. De ce discours, il est ressorti que la participation politique des femmes reste limitée au Burkina Faso et dans la région des Hauts-Bassins. « La région des Hauts-Bassins compte une femme haut-commissaire sur trois, six femmes préfets sur trente-trois, cent vingt conseillères sur huit cent soixante-neuf, cinq directrices régionales sur trente-cinq.

Et sur quarante maires, il n’y a aucune femme », a dit Mme la haut-commissaire. Cette inégalité entre hommes et femmes est présente dans bien de domaines, a-t-elle renchéri. « 14% des femmes exerçaient un emploi permanent contre 16% pour les hommes en 2009, puis seulement 16% des superficies agricoles sont utilisées par les femmes», a révélé Mme la haut-commissaire.

21% des femmes entrepreneures

 

La coordinatrice régionale des femmes des Hauts-Bassins, Séraphine Koné a fait comprendre que les femmes entrepreneures représentent seulement 21% contre 79% pour les hommes. Ainsi, pour la coordinatrice régionale des femmes, il est urgent de rétablir les femmes dans leurs droits, afin de conduire sereinement le développement du Burkina Faso.

A ce sujet, Mme Koné a fait savoir que les femmes de la région des Hauts-Bassins ont dégagé des stratégies, au cours du forum régional tenu le 16 février 2018, pour lutter contre les obstacles à la participation de la femme à la gouvernance.

La célébration du 8 mars 2019 aura lieu à Bobo

De son côté, le maire de la commune de Houndé, Dissan Boureima Gnoumou, a salué les femmes battantes de la région des Hauts-Bassins pour les multiples sacrifices consentis. En ce qui concerne les femmes de Houndé, il a laissé entendre que celles-ci ont, en deux ans, mobilisé plus de 16 millions de F CFA à partir de leurs ressources propres.

Notons qu’en marge de cette journée commémorative, des activités dont une course cycliste, des conférences et une opération de don de sanga été organisée.

Au terme de la cérémonie, des femmes ont été récompensées. Et rendez-vous a été pris  pour le 8 mars 2019 à Bobo-Dioulasso dans la province du Houet pour la célébration  régionale de la 162e Journée internationale de la femme.

Gafoura Guiro/Houndé

Burkina Demain

Leave A Response