Accès à l’énergie : La JED Crée le débat pour une meilleure contribution des acteurs miniers

Posted on by B-Demain

L’Association des Journalistes  et Communicateurs pour les Energies et Développement Durables(JED) a lancé ce jeudi 5 juillet 2018 à Ouagadougou, les activités de la 5e édition des Journées des acteurs de la communication sur les énergies (JACE). C’est Dr Ismaël Bachir Ouédraogo, ministre de l’Energie, qui a présidé la cérémonie d’ouverture, en présence du président de la Chambre des Mines du Burkina (CMB) René Tidiane Barry et de la présidente de l’Autorité de régulation du secteur de l’énergie, Mariam Nikièma.

Le présidium à l’ouverture des JACE 2018 ce 5 juillet à Ouagadougou

Ce jeudi 5 juillet 2018  la Direction Générale de la Coopération (DGCOOP) à Ouagadougou, a abrité le lancement des cinquièmes journées de l’Association des Journalistes et Communicateurs pour les Energies et Développement durable (JACE) sous le thème : «Place et contribution des acteurs miniers dans la lutte pour l’accès des populations aux services énergétiques au Burkina Faso ». Ces JACE  se tiennent du 5 au 8 juillet 2018.

«L’importance de l’énergie pour le développement»

Le ministre de l’énergie, Ismaël Bachir Ouédraogo

Le ministre de l’énergie, Ismaël Bachir Ouédraogo, président des cinquièmes Journées de l’Association des Journalistes et des Communicateurs pour les Energies et Développement Durable (JACE), a encouragé les organisateurs de ces journées en rehaussant de sa présence la cérémonie de lancement des présentes JACE. Il a félicité la JED pour la tenue des JACE et rappelé l’importance de l’énergie pour le développement de notre pays.

En outre, le ministre de l’énergie a souligné la pertinence du thème des JACE et a  profité dévoiler les discussions entre l’Etat et le secteur minier pour une bonne gestion des énergies renouvelables. « Nous sommes en discussion avec les miniers pour voir comment nous allons manifester et matérialiser cette relation pour permettre d’avoir une relation gagnant-gagnant entre la mine et l’Etat», a laissé entendre le chef  du département de l’énergie.

«Une excellente aubaine pour le développement durable»

Le président de la chambre des mines, Réné Tidiane Barry

Le président de la chambre des mines, Réné Tidiane Barry, par ailleurs co-parrain avec la présidente de l’autorité de régulation du secteur de l’énergie,  a exposé la vision de la contribution du secteur minier au développement du pays en général et à celui du secteur de l’énergie en particulier.

«Notre souhait, c’est qu’une mine, quel que soit son lieu d’opération, soit un levier de développement pour sa zone et même au-delà. L’implantation d’une mine dans une zone ne doit plus être source d’inquiétude mais plutôt une excellente aubaine pour le développement durable», dixit René Tidiane Barry.

21% de taux d’accès à l’électricité

Le président de la JED, Grégoire Bazié

 

Pour Grégoire  Bazié et ses camarades le choix du thème des JACE 2018  se justifie par le fait que notre pays connait un faible taux d’accès aux services énergétiques. «Selon les derniers chiffres nous sommes à 21% du taux d’accès à l’électricité contre un taux d’accès régional moyen de 40%. Pire, notre situation est encore dramatique en milieu rural avec un taux d’accès de seulement 3%», a-t-il relevé. Et de souhaiter que les échanges entre acteurs miniers, énergétiques, de la société civile et des pouvoirs publics aboutissent à une meilleure mise à contribution du secteur minier dans la lutte pour l’accès des populations aux services énergétiques au Burkina Faso.

La cérémonie d’ouverture des JACE 2018 a été suivie d’un panel sur le thème des Journées. Nous y reviendrons.

Abdoul Gafar Nignan

Burkina demain

Leave A Response